8 Mars – Journée internationale du droit des femmes !

Les inégalités doivent battre en retraite !

Comme chaque année, l’Union syndicale vaudoise se mobilise à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes. Cette année, le relèvement de l’âge de la retraite prévu par AVS 21 est dénoncé dans le contexte d’un marché du travail profondément inégalitaire. Les principaux syndicats de l’USV ont diffuse le journal 8 minutes sur les lieux de travail. Lors d’une action coup de poing à la Place du 14 juin à Lausanne, le mur des inégalités sera symboliquement détruit. De nombreuses militantes ont ensuite participé à la manifestation des collectifs de la grève des femmes.

Comme chaque année, l’Union syndicale vaudoise se mobilise sur les lieux de travail et dans la rue à l’occasion de la Journée internationale des droits de femmes. En 2022, les raisons de colère et de la mobilisation sont toujours multiples.

Non à AVS 21 !

La réforme des retraites AVS21 veut faire travailler les femmes une année de plus, alors que la population s’est déjà opposée en 2004 et en 2017 à la hausse de l’âge de la retraite des femmes. Les syndicats dénoncent une réforme qui ne tient pas compte des aspects structurels des inégalités. Durant toute leur vie active, les femmes sont discriminées par des bas salaires, elles sont plus nombreuses à être cantonnées dans des emplois précaires et peu valorisés. Les femmes sont aussi majoritaires dans les temps partiels en Suisse, 62% contre seulement 16% des hommes ! Au moment de l’âge légal du départ à la retraite, la rente moyenne perçue par les femmes est inférieure de 37% à celle perçue par les hommes.

Inégalités de salaires et de répartition du travail

A cela s’ajoute, pour la part rémunérée du travail, la persistance des inégalités salariales entre hommes et femmes à compétence égale. Pire, les écarts se sont à nouveau creusé selon les dernières statistiques OFS. En parallèle, la part du travail gratuit (tâches domestiques, éducatives et de soin) effectuée au quotidien par les femmes est toujours largement supérieur à la part des hommes. Les dispositifs mis en place pour garantir l’égalité salariale que pour une répartition égalitaire du travail sont aujourd’hui largement insuffisants.

Détruisons le mur des inégalités !

Dans une action coup de poing à la Place du 14 juin à Lausanne, des militantes du syndicat Unia détruise symboliquement le mur des inégalités. Elles dénoncent les inégalités de salaires, les discriminations à l’embauche, les comportements machistes, les temps partiels imposés et la réforme AVS 21. Les militantes rejoine la manifestation organisée par les collectifs de la grève des femmes.

8 minutes en 4 pages

Durant toute la journée, les fédérations de l’USV se coordonnent pour diffuser plusieurs milliers d’exemplaires du journal « 8 minutes » édité pour l’occasion en collaboration avec les collectifs de la grève féministe. En plus de couvrir les principales gares du canton, Unia, Syndicom, le SEV et le SSP distribue sur les lieux de travail du service public vaudois, de La Poste, des Transports publics lausannois (TL) ainsi que dans des établissements du commerce de détail et de l’industrie alimentaire. Rendez-vous est déjà donné pour les prochaines mobilisations du 1er mai et du 14 juin.

Programme de la journée !

  • De 6h30 à 8h : les syndicats SSP, SEV, Syndicom et Unia sont présents sur les lieux de travail et distribuent le journal 8 minutes
  • De 7h à 8h : Unia organise une distribution du journal 8 minutes dans les gares de Lausanne, Lausanne-Flon, Morges, Nyon, Yverdon, Chavornay, Vevey, Montreux et Aigle.
  • Entre 12h et 14h à la Place du 14 juin à Lausanne (ancienne Place St-Laurent): stand de la grève féministe: distribution du 8minutes et récolte de signatures contre AVS21.
  • A 17h à la Place du 14 juin à Lausanne : la commission femmes d’Unia organisent une action coup de poing pour détruire symboliquement le mur des inégalités!
  • A 18h, venez nombreuse-x-s à la grande manifestation du 8 mars, départ de la Place du 14 juin !